Comment est né The Other Way?

Moi c'est Julie, j'ai 32 ans et j'ai toujours été passionnée de mode. Toujours à l'affût des nouvelles tendances, le nez plongé dans les magazines de mode féminins, je passais mes samedis après midi à faire du shopping dans les grandes enseignes de fast fashion, en toute insouciance. Mon armoire débordait de vêtements. Des vêtements que, pour certains, je ne portais qu'une ou deux fois.

Jusqu'à ce qu'une série d'événements m'amène à une véritable prise de conscience : un déménagement à Paris, de nouvelles rencontres, des amis de plus en plus concernés et engagés vers une vie zéro déchet, un bilan de compétences, l'arrivée de la trentaine, des documentaires comme The True Cost...

Cette prise de conscience m'a ouvert les yeux sur l'incohérence de notre système, de notre impact catastrophique sur la planète, et de l'urgence de changer nos comportements et nos habitudes... Et de mon envie d'agir en ce sens! Aujourd'hui, je suis, bien sûr, loin d'être irréprochable! Mais j'essaie petit à petit de changer mes habitudes. La réduction des déchets et la consommation locale sont maintenant des objectifs qui guident mes choix de consommatrice. J'ai, en revanche rapidement et facilement arrêté de fréquenter les enseignes de fast fashion. Et je me suis vite mise en quête de solutions alternatives : friperies, sites de vente entre particuliers, enseignes slow fashion.

Et de là est venu l'envie de créer The Other Way... Après 9 ans à travailler dans de grands groupes de luxe sans trop me poser de questions, j'ai eu envie de créer un projet avec un impact positif, et de participer au développement d'une mode plus éthique.